Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

coupes franches

Publié le par les amis des arts de givors

Exposition Jacques Galland, peinture et Olivier Giroud, sculpture

Coupes franches

26 septembre au 18 octobre 2009

 

Les Amis des Arts accueillent cette année deux artistes qui ne se connaissaient pas, bien qu’ils aient tous deux des liens forts avec la ville de Vienne et qu’ils y aient exposés dans des lieux voisins. Leurs œuvres attendaient l’occasion de la rencontre.

Ces 2 artistes partagent la même rigueur, la même exigence ; ils ne se soucient pas d’être à la mode. Ils expriment leur manière de voir le monde, ils cherchent l’essentiel, par-delà les apparences et au-delà des mots.

 

« J’aimais et j’aime toujours ces états du réel qui s’ouvrent à mes rêves au lieu de les dissoudre. Peindre, chercher dans une réalité à deux dimensions je ne sais quel miroir animé gardant le souvenir de ce qui n’a pas eu lieu. »  Jacques Galland

 

« Ce que je cherche est impossible, comme un rêve étrange et puissant qui vous a procuré un bonheur indéfinissable et qu’on mettra toute sa force à retrouver. » Olivier Giroud

 

Jacques Galland

 

Il est connu du public givordin car il a participé dès 1991 à une exposition à la médiathèque de Givors. Par la suite il a participé à la 1ère exposition organisée par les Amis des Arts à l’église de Bans en 1998, puis à l’exposition d’ouverture de l’Auberge des Arts en 2002. Il a aussi participé à la création de l’Association-Atelier de gravure l’Empreinte qui avait ses locaux à Givors à la place de l’actuelle Auberge des Arts. Les Amis des Arts ont déjà parcouru une longue route avec Jacques Galland et se réjouissent de pouvoir cette année lui rendre hommage dans ce beau lieu.

 

Jacques Galland est né en 1948 dans un village de la Haute Loire.

Il suit d’abord une formation de philosophe. Pendant 15 ans il a travaillé dans le métier des arts graphiques. Depuis 2001 il exerce comme psychologue clinicien.

Il a en outre créé et animé des ateliers de peinture thérapeutiques pour enfants et adultes, et de 1998 à 2002, il a animé pour l’association « Arts et Développement » à Bron, des ateliers de peinture dans la rue destiné à des enfants et des ateliers d’arts plastiques destinés à des adultes. Jacques Galland vit actuellement à Oullins où il a ouvert un atelier pour adultes.

 

Il a exposé ses œuvres principalement à Lyon et dans la région lyonnaise.

Principales expositions personnelles :

Galerie Hélène (Lyon : 1990, 1995, 1996)

Galerie des Argonautes (Lyon, 1992)

Galerie Grand Lyon (Givors, 1995)

Église de Saint-André-le-Bas à Vienne, Isère (juin, juillet 2000)

Galerie WM (Lyon, novembre 2002)

La Spirale, Le Toboggan (Décines, novembre 2004)

Atelier personnel à Communay (juin 2004, juin 2006)

L’Embarcadère à Lyon (2008) et Médiathèque d’Ecully (2009)

Il a participé à de nombreuses expositions collectives ; il expose notamment au Salon du Sud-Est depuis 1992.

 

Raymond Livrozet, réalisateur vidéo, a conçu un film de 25 minutes sur le travail du peintre.

 

Olivier Giroud

 

Il est né en 1943 dans le Dauphiné. Après des études à l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble, il apprend le travail du métal, puis celui de la terre à Ratilly ; c’est alors qu’il décide de devenir sculpteur. En 1971 il installe son atelier à Vienne. Pendant longtemps la terre est son matériau de prédilection ; il réalise des œuvres monumentales pour de nombreuses écoles et pour le métro à Lyon ; il crée du mobilier urbain. Depuis quelques années il s’est tourné vers le bois. Son atelier actuel est aux Côtes d’Arey.

 

Il expose depuis 1972 dans la région :

à Lyon, Maison de Lyon, (1972, 1982) Atrium de la Part-Dieu (1978), Galerie Athisma (1989)

à Vienne, Galerie Arto (1983), Musée du Cloître (1994)

à Thonon les Bains, Galerie Petersen ( 1984, 1988), Galerie Art et Espace (2001, 2004 ,2006, 2008), à Villefontaine, Centre d’Art contemporain (1990), à Dieulefit, Galerie S. (1996), à Lagorce (Ardèche), Galerie Mirabilia, 2007

Il expose également à Paris et d’autres régions de France :

à Sens, Musée Jean Cousin (1984), au Château de Ratilly, (1991), à Toulon, Espace Interrogation (1992), à Paris, Galerie du Ressort 1993), à Toulouse, École des Beaux-Arts (1996), au Prieuré de Dixmont (2002),

à l’étranger il expose :

en Allemagne, galerie Böwig (1981, 1985, 1990) à Merzig, Musée Schloss Fellenberg. (2003)

en Suède, Galerie Jane de Verner, Malmö (1987), au Danemark, Kunstbygnning, Arhus (1987), en Belgique, Villa Ekternest, (1996)

 

Il a participé à différentes expositions collectives et salons :

à Lyon, Salon d’Automne, à Évian, Sculptures sans frontières, à Paris, Grands et Jeunes d’Aujourd’hui, Salon de la Jeune Sculpture, FIAC, Art Paris.

Il est présent dans différentes collections publiques et privées en France et à l’étranger.

 

 

 

L’église Saint-Pancrace de Bans

 

 

Cette église située au sud de la commune, à proximité de la nationale 86, est une église romane, remaniée au cours du temps. Située au pied de la colline, elle est entourée de son cimetière comme il était de règle autrefois. L’église a été restaurée, et les vitraux créés par le maître verrier lyonnais Jean Jacques Fanjat s’y intègrent parfaitement. Elle sert encore au culte pour des cérémonies et quelques grandes fêtes. Pendant l’année la maîtrise de Givors y répète et donne des concerts.

 

 

Commenter cet article